lundi 5 août 2013

811 LFRV: L'Autre Noix de Coco...

Et faute de noix de coco jeunes, vertes et fraîchement tombées de l'arbre sous la main alors??? Quel autre fruit de détox naturelle 811 LFRV pourrait donc bien rivaliser?

Ma 2ème option préférée est la non moins divine, pacifique, alcalinisatrice, déparasitante et régénératrice pastèque.

Si consommée avec les pépins en p'tit dej tous les jours, ou bien en monodiéte, ou même en jeûne de jus préssés à l'extracteur, c'est en effet une option plus locavorophile (sud de la France et Espagne) et quasi aussi exceptionnelle, délicieuse avec effet vermifuge 100% guaranti.

L'accent sera plus spécifiquement mis sur: 
  • La régénération surrénalienne (batterie énergético-hormonale, dt glandes endocrines reproductrices) => décongestion reinale (déblocage des reins)
  • Un apport protéique diversifié et équilibré (Lysine et Phénylalanine en très grande quantité) 
  • Un bon apport en vitamines B complexes, provitamine A et oméga 6 (acides gras insaturés)
  • Un apport minéral alcalinisant en magnésium et potassium (riche en ions positifs)
  • Un bon apport calorique pratique et quasi sans vaisselle (ex. 1 mini pastèque de 2,5-3kg = env. 1400g de chair consommée à la petite cuillère => 400Kcal = yummy breakfast! )
Plus d'infos sur tous les autres apports /besoins caloriques et nutritionnels spécifiques: consulter cronometer.com  (que j'utilise en référence ponctuelle en version gratuite).

NB#1. Pour éviter fermentations et autres conflits biochimiques digestifs, pastèques à consommer idéalement en début de journée, ou de repas, et selon l'adage salutaire sheltonien hygièniste des combinaisons alimentaires ("Eat melons alone or leave them alone": mangez les melons seuls, ou laissez-les de côté) séparément des autres aliments (sauf autres melons et papayes) car temps de digestion extrêmement court de 30 minutes!

NB#2. Pour la peau, également une véritable panacée régénératrice inattendue (et double emploi!) en application locale sur les épidermes les plus sensibles, abîmés, irrités, ou ravagés (je parle d'expérience). Outre le fait que ça colle un peu pdt quelques secondes, le visage et les yeux en seront les premiers joyeux apaisés et régénérés en cas de dermatites X, Y ou Z. Les dermocorticoïdes pharmaceutiques et autres crèmes miracles, lotions, laits etc... des labos associés concernés rejoindront vite la poubelle et ne seront plus qu'un lointain, asservissant, débilitant et dispendieux mauvais souvenir, une fois les symptômes de détox passés...

One melon a day keeps the worm away :)

mardi 30 juillet 2013

811 LFRV: Alternative Pacifique à l'Huile de Ricin? (Ré #3 à D. Artéro) 2/2

Dernière partie de réponse ouverte à la 3ème question de Damien Artéro...

Cette seconde partie de question d'"une possible alternative à l'huile de ricin" pour détoxifier un (eco)système acidifié, parasité et surcongestionné sur plusieurs années en colles à mucus 100% produits laitiers, pâtes et riz, mon mode de vie frugivore (811 LFRV) me conduit naturellement et sans grande surprise à répondre par les fruits* crus, biologiques (ou permacoles), mûrs, juteux et les plus locaux possible... mais aussi, et au moins autant, par le yoga et le jeûne, que je développerai une autre fois.

Les Fruits, Oh Ouiiii!

Dans le verger de Mère Nature sur toute la chaîne des comestibles naturels, les fruits remportent le pompon de l'effet alcalinisant (VS acidifiant) sur le corps humain. Jusqu'ici pas de grande surprise étant donnée la nature avérée frugivore de notre espèce.

Et qui dit "haute capacité alcalinisante des fruits" pour nos cellules humaines, affammées de fructose naturel vivant assimilable (càd non extrait) dit également, de fait: très haut potentiel electro-magnétique solaire (mesurable en Angström via un angstomètre, ou l'échelle de Bovis) à la fois détoxifiant mais aussi energisant. Autrement dit, les fruits* boostent au moins autant qu'ils brassent ...sur tous les plans!


Mais d'après les principes ancestraux de l'Ayurdveda en Inde, il en est un qui, semble t-il, coiffe tous les autres sur le poteau... il s'agit de mon fruit "tout en un" préféré: la chair de coco verte, jeune et fraîche et de son élixir electrolytique revitalisant.



Reconnu comme l'un des antiparasitaires et vermifuges naturels les plus doux, pacifiques et redoutablement efficaces qui soit, ce fruit devrait avoir sa propre salutation yogique: coconamaskar?? Sa chair, également ultra concentrée et riche en tout, (glucides, lipides, protides) est toutefois à consommer modérément, histoire d'épargner le foie surtout si alimentation/hygiène de vie occidentale standard non physiologique. No binging advised.

Si idéalement consommée fraîchement tombée de l'arbre alors mega yum-yum ...et sorties salutaires de matières obstructrices (vers, parasites et autres prestataires de service de nettoyage mucoïdal...) guarantis, bien que pas instantanés non plus et heureusement :).

L'eau de coco pasteurisée, par contre, même bio, est à la fois inutile, car détruite par la cuisson à haute température, et acidifiante: une vraie insulte à la Reine coco, reminéralisante, détoxifiante, alcalinisante, pacifiante, hydratante et régénérante à l'état naturel.

L'eau de coco aurait d'ailleurs un pH et une composition électrolytique quasi identiques à celle du sang humain (cf. FAO, Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture). Donc à consommer sans modération (si fraîchement ouverte et eau limpide) dés le matin à jeûn.

Le lait de coco frais
(chair pressée non pasteurisée, non conservée, non industrialisée) est aussi souvent prescrit en substitution du lait maternel humain lorsque l'allaitement est impraticable.

Encore plus d'infos sur tous ses bienfaits dans cet article dédié d'un blogger-Ingénieur des Arts et Métiers, attaché à la Guadeloupe et amoureux des noix de coco.

Pas vraiment adapté à une alimentation locavore tout ça lorsque l'on vit sous des latitudes non tropicales/subtropicales mais bon, j'avoue faire une exception à la règle et être en train d'explorer une piste pour un approvisionnement suffisamment peu coûteux à l'année... A suivre.

NB. Compter une douzaine de noix de coco par jour pour un jeûne à l'eau de coco sans la chair: quel gâââchis!!! Heureusement, comme les tomates, la chair sèche très bien au soleil si l'on se fabrique un four solaire de fortune. Un déshydrateur fait aussi l'affaire, bien que très honéreux pour une qualité énergétique et gustative évidemment incomparablement moindre.



Aparte naturelle frugivore "done!" :)

Pour ce qui est des modalités purgatives artificielles, elles continuent de pousser comme des champignons (eux aussi d'ailleurs largement surcommercialisés avec les pro/prébiotiques et autres produits lacto-fermentés tristement popularisés depuis la nuit des temps sédentaires...) tous les jours et sont encore loin de disparaître.

Donc pas de panique il y en a encore pour tous les goûts, toutes les couleurs et tous les porte-monnaies pour qui y croit encore et souhaite passer des années à s'endetter pour expérimenter laborieusement d'un purgatif miracle à l'autre.

On ne fera jamais mieux que la nature, au contraire; et persévérer dans l'illusion du contraire c'est se casser les dents sur la bouteille dans laquelle on ne pourra jamais la mettre sans la perdre, et nous avec avant.

Une vérité "vraie" que j'ai découverte sur mon chemin personnel est que s'il y avait une réelle modalité purgative miracle en boîte, en éprouvette, en patch, ou en capsule, comme on nous en vend depuis 10 000 ans (sédentarisation de l'humanité), ça se saurait.

Les plantes médicinales peuvent bien sûr assister parallèlement et accélérer parfois ce processus de detoxination naturelle (les bonobos le font régulièrement) mais si et seulement si, à mon avis, on les connaît suffisamment bien et si elles sont disponibles sous leurs formes entières, fraîches, non-traitées chimiquement, non-extraites et fraîchement cueillies dans un jardin local, pharmacie gratuite de notre Terre Mère.

Une vraie différence.

Pour ma part, je laisse désormais faire Mère Nature (et mon instinct en bonne voie de déconditionnement massif) mais libre à chacun de continuer à papilloner sur son chemin de fleur en fleur (des moins aux plus naturelles) comme on a tous besoin d'en faire l'expérience.

J'ai préfèré tirer la chasse en matière de gélules de synthèse et autres extractions (même alcooliques càd acidifiantes) inutiles, voire parfois même obstructives à hautes doses. Créatrices de nouvelles toxines par réaction trop brutale à une sollicitation extérieure non décidée par la Sagesse du corps,  sur prescription de pseudo-herboristes/herbalistes apprentis-sorciers aux longues dents mercantiles (hors chamanes pures souches, cela va sans dire).

Comme tout autre mode de détox qui respecte les besoins fondamentaux de la physiologie humaine frugivore l'est également, le mode de détox 811LFRV que j'ai choisi d'expérimenter n'est pas une alternative de pratique purgative.

C'est un changement de paradigme qui brasse "b'un raide" de la cave au grenier.

Au lieu du "sprint" dynamique à tiers-temps et court terme sans changement d'hygiène de vie occidentale standard au quotidien (courtes "cures-electrochocs" de détox saisonnières bi/tri/quadri annuelle), j'ai opté pour la formule "marathon" tr'un-quille à plein temps et long terme avec changement complet d'hygiène de vie au quotidien sur au moins 5 ans (811LFRV et yoga 24/7 + qques jeûnes au jus ou en monodiète de fruits quand mon corps me le réclame... eh oui, je parle à mon corps et le plus incroyable c'est qu'il me répond!).

Je précise que je suis née "sprinteuse dans l'âme" à la base avant une reconversion sur le tard en marathonienne pacifique ...et presque zen :)

Tout est possible.

Et aucune des 2 formules n'est mieux ou pire que l'autre: le tout est de sentir laquelle des 2 est la plus en résonnance, en alignement, ou en accord juste et profond avec soi, en pleine conscience de sa liberté, sans compromis d'habitude, de culpabilité, de convenance, ou de conformité aux attentes extérieures d'un moment "M" dont le jeu est de choisir une porte exploratrice à ouvrir sans se préoccupper de ce qu'il y a derrière, si c'est "la mauvaise", ou "la bonne".

C'est se ré-éduquer au bon sens, à la cohérence intégrale, à l'harmonie; (ré)apprendre à respecter la physiologie et les besoins réels du corps (seul médecin et prescripteur), à l'écouter et à lui faire confiance pour se régénérer naturellement, à son rythme, auto-affranchi et libéré de toute pression, de toute peur, de toute chimie, et de tout miracle. 

C'est une alternative de changement vers une souveraineté physiologique et pacifique (non-violente) intégrale.

Un certain goût de liberté joyeuse, quoi :)

J'espère avoir répondu à peu prés à toutes tes questions de prés ou de loin.

Bon pédalage vers l'Espagne au quaturo, joyeux anniv de 6 mois à Luce, et peut-être à plus tard, en retour d'expérience crudivoro-cyclopède, à ton retour d'ici Aôut, ou Septembre?

PS. Sans aucune opération promotionnelle déguisée de ma part, à propos des pâtes (puisque comme toi j'en rêve encore parfois...)  je viens justement d'expérimenter un substitut naturel assez bluffant question texture aujourd'hui. Je ne sais pas dans quelle mesure le produit de base est transformé mais c'est totalement cru, hypoprotéiné, hypolipidique et très alcalinisant (car 18%de calcium directement assimilable): les nouilles de kelp! Pure yuminess! Ce sont des algues mais certifiées sans irradiation par l'entreprise américaine qui les commercialise. Tu peux en trouver sur le net ("Kelp noodles") à moins de 10 Euros les 340g ce qui donne 4 repas si tu les mélanges à d'autres légumes:  cher mais après plus de 5 ans sans vraies pasta de blé dur c'était presque aussi émouvant que de vraies retrouvailles avec mes ex "colles à mucus" non physio ...

Enjoy!
 ♥♡♥ૐ♥♡♥
Namaste

mardi 25 juin 2013

811 LFRV: Les Fruits de la Détox Naturelle (Ré #3 à D. Artéro) 1/2

Damien Artéro: "J'aimerais bcp savoir quelle pratique de la purge tu préconises et à quoi ressemble pour toi une pratique "endogène, naturelle et occasionnelle", car j'adhère intellectuellement et à l'approche d'Irène et à l'analyse que tu en fais, et avec un passé de grand consommateur de produits laitiers et de pâtes les purges m'ont fait un bien fou, mais je suis aujourd'hui incapable d'avaler de l'huile de ricin et je cherche des alternatives..."

Merci pour ta dernière question "3 en 1", à laquelle je vais finalement répondre en 2 billets ouverts successifs histoire de faire semblant de faire court, en incurable bavarde que je suis :)

Désolée pour ma réponse un peu tardive. Je crois toutefois que mon retard sera sans trop d'incidence puisque tu es déconnecté du net jusqu'en Août, en nouvelle mission cyclopède vers le sommet (?) des Pyrénées Espagnoles, en train de pédaler dur sous le soleil, de respirer le bon air et de suer toutes les vieilles toxines accumulées!

Comparés à ce régime-là, l'huile de ricin (même si méchamment efficace pour sûr!) et tous les saunas infra-rouges du monde réunis me paraissent peines inutiles... surtout si tu résistes aussi à la tomme de brebis pyrénéenne en fin d'étape(s)... ?!?. 

Bon courage donc (pour le fromage, entre autre)! Ex-grande consommatrice moi-même aussi de "protéines à mucus" (fromages, pâtes, etc...), je ne sais pas si je l'aurais à ta place en me mettant directement sous la pierre de la tentation comme tu le fais. Encore bravo!

Je retourne à ta question en tâchant de rester "concentrée"... :)

Quelle pratique de la purge tu préconises?

Je ne préconise rien, par défaut, car tout nécessite une approche individuelle à l'écoute de son propre corps et adaptée au contexte de vie.

En revanche, j'offre et je partage volontiers les observations que j'ai pu tirer de ma propre expérience et de mes recherches en auto-régénération naturelle jusqu'ici autant que j'encourage vivement à l'expérimentation individuelle guidée, qui permet la redécouverte physiologique de sa propre souverainté pacifique intégrale.

Mon choix personnel de purge (ou de détox) actuel est le mode de vie 811LFRV, dont j'ai expliqué les principes de base dans le billet précédent, en seconde réponse ouverte à ta seconde question.

A quoi ressemble pour toi une pratique "endogène, naturelle et occasionnelle" ?

Merci de me donner l'occasion de faire le point sur cette question centrale et brûlante dans tous les esprits échaudés de ceux qui sont passés par l'huile de ricin, ou autres stimulants extraits, extérieurs (donc dits illusoirement "naturels"), de détoxification.

Pour moi, une pratique "endogène, naturelle et occasionnelle" ressemble aux mode de vie et principes du 811 LFRV, que j'expérimente depuis plus d'un an, transition comprise. Je suis certaine que beaucoup de gens dans le monde pratiquent ce mode de vie naturel sans pour autant l''étiqueter ou l'identifier "811 LFRV" et c'est très bien ainsi; cet étiquetage est uniquement fait pour savoir de quoi on parle plus rapidement  et facilement en en rassemblant tous les principes sous un seul mot.

Dans  le billet qui porte sur ton docu-vidéo, j'ai effectivement distingué 2 grands types de purge:   

"endogène, naturelle et occasionnelle"  VS "exogène artificielle et fréquente" 

Ces 2 grands types de purge/détox correspondent à 2 choix et modes de vies différents, qui ont chacun leurs caractéristiques, leurs atouts et leurs principes au quotidien. Pour plus d'infos, je les distinguerai plus précisément dans le prochain billet!

En mode alternatif de détox/purge 811 LFRV "endogène, naturelle et occasionnelle" (j'aurais dû même dire "temporaire"), le corps se purge seul, par défaut, sans aucun besoin d'intervention extérieure.

Si l'on (ré)apprend à respecter et à honorer l'équilibre de son milieu alcalin (= manger le plus possible de fruits et légumes-fruits crus, frais, entiers, mûrs, juteux, biologiques et locaux cf. les proportions expliquées dans le billet précédent), tout se régénère naturellement de soi-même (cf. homéostasie de Claude Bernard).

Bioudahfolly live simple, isn't it?!

Les 2 seuls grands "envers du décor" (également occasion idéale de vaincre ses peurs, prendre confiance en la Sagesse auto-régénératrice du corps et lâcher prise sur les conditionnements du cerveau gauche pour se ré-éduquer...) sont heureusement temporaires, sur quelques années, sauf situation exceptionnelle d'intoxication(s) ponctuelle(s) future(s) et si ce mode de vie est maintenu.

Les voici:

1/ Impossibilité de savoir à l'avance quand et où les épisodes de purge/détox auront lieu

2/ Impossibilité de savoir exactement combien de temps (en années) la régénération totale engagée peut prendre. Pour les épisodes de détox, mon prof le Dr. Robert Morse enseigne que ce sont en général des cycles de 3 (heures, semaines, mois). Vérifié dans l'ensemble en ce qui me concerne.

Le corps décide en effet où, quand et sur combien de temps il a besoin de se purger de lui-même (oui, mieux vaut rester proche de la nature, ou d'une sdb...) par paliers successifs de "décompressions toxiques" pour s'auto-régénérer (guérir).

C'est un peu comme un accouchement à la maison, non assisté médicalement, à la seule écoute du bébé à naître (qui décide du moment où il se sent prêt à être reçu et à recevoir son premier bol d'air en solo, pour sortir) et de la maman VS accouchement déclenché artificiellement par intervention humaine (sur)médicalisée. Mais yooops là (!) je digresse...

Cette option de détox/purge naturelle inclut aussi de courtes périodes instinctives de jeûne (décidées aussi par le corps), du moins au plus détoxifiant et alcalinisant (par ex. fruits, mono-aliment, eau de coco, eau minérale alcaline de résidu sec inférieur à 120mg/L comme documenté scientifiquement par la Bio-Electronique de Louis-Claude Vincent).

Son principe repose simplement sur l'observation biologique et scientifique du comportement naturel, auto-régénérateur de nos cellules.

Si alimentées et traitées le plus en accord possible avec leurs nature et besoins physiologiques frugivores (nourriture, hydratation, environnement, exercice physique, paix intégrale...etc) alors nos cellules disposent de toute leur intelligence autonome, souveraine et instinctive ("naturelle") pour déclencher d'elles-mêmes, càd de l'intérieur ("endogène"), aux bons moments (d'un point de vue biologique mais pas toujours social...), et de façon "occasionnelle" (3 fois la 1ère année, pour ma part) la dite "purge"/détox.

Les sorties pulmonaire, ORL, cutanée, reinale et intestinale de matières inorganiques/toxiques et de plaques mucoïdes (lymphe), parasites, vers, et autres symptômes salutaires divers et variés de décongestion/désacidification sont identiques à celle d'une purge dite "artificielle", càd "déclenchée" de l'extérieur et sur RDV (via huile de ricin par ex.).

En mode 811 LFRV, ceci dit, le chef de chantier reste le corps dont le coeur, soumis à aucune autre autorité, reste ainsi préservé encore plus longtemps naturellement. C'est le corps qui garde le cahier des charges et la logistique en main à tous moments,:)

Comme l'expliquent les hygiénistes de l'école Sheltonienne (ma formation), et Hippocrate bien avant eux, c'est une relation de confiance, de connaissance empirique et d'écoute à (ré)-expérimenter et à (r)établir avec le corps et son environnement.

En théorie, comme on l'enseigne en permaculture pour les sols intoxiqués de la terre, il faudrait 5 années continues  de conditions de vie physiologiques donc idéales (= en accord avec les besoins cellulaires de l'écosystème et/ou de l'espèce, cf. nos cousins les bonobos) pour qu'un milieu s'auto-régénère intégralement (homéostasie cellulaire et biochimique).

Ceci dit, d'après les expérimentations scientifiques autodidactes et autogérées de régénération naturelle du frugivore Arnold Ehret au début du XXème siècle, la régénération humaine ne prendrait que 2 ans. Yay!! Comme mon professeur (Dr. R. Morse) me l'a joyeusement recommandé, je ne saurais d'ailleurs que trop conseiller la lecture des ouvrages d'Ehret, qui n'ont malleureusement pas tous encore été traduits en français mais sont dispos en anglais.

Les purges/détox naturelles, spontanées auto-gérées et déclenchées ponctuellement par le corps, au moment "juste", via une alimentation et une hygiène de vie globale, aussi physiologique que pacifique, sont sensées être de moins en moins intenses et fréquentes avec une réserve d'énergie de plus en plus grande, au fur et à mesure que cette régénération se manifeste sur ces 2 années de remise à jour brassante. Y a donc de l'espoir!

So far so good, as far as I :)

Seule l'expérimentation personnelle, en cohérence, sur au moins un an de temps à mon avis peut donner une réelle idée de ce processus. Comme Sri Pattabhi Jois, père de l'Ashtanga yoga (une pratique intégrée en 8 dimensions que je vis au quotidien) le disait:

"It's 99% practice, 1% theory!"

Toujours applicable et vérifiable pour tout, même et surtout "off the mat" donc j'arrête là mon bavardage :)
Suite et fin dans le prochain billet.

samedi 1 juin 2013

80/10/10: Le Principe des Proportions? (Ré #2 à D. Artero)

Merci à Damien Artero, auteur-réalisateur de l'excellent docu-vidéo que j'ai joyeusemement apprécié de publier sur ce blog dernièrement (cf. 722 jours de transition crue avec l'unique Dr. Irène Grosjean rubrique Vox Ventrum) pour cette bienheureuse question. D'intérêt, il me semble, général, ce sujet a finalement transformé mon commentaire, incurablement "à rallonge", en billet-réponse ouvert, style télégraphique, d'abord pour me soulager moi et épargner les yeux de Damien, mais, surtout et avant tout, pr le partage :)

"Bienheureuse question" car énormément de méprises et de préjugés encore véhiculés par des gens qui n'ont hélàs même pas pris la peine de lire le livre consacré du Dr. Doug Graham (cf. bibliographie page BibliOMéostasie), pourtant sorti en 2005 et remarquable sur toute la ligne... . Je sais qu'il n'a pas encore été traduit en français mais même les anglophiles et anglophones pensent pouvoir se passer du livre, dans un sens ou un autre, et foncent, ou tournent les talons, tête baissée, après s'être faits résumer les principes en 2 mots, comme je m'apprête pourtant à le faire (...) pr répondre. 

Réponse à prendre donc comme info certes (puisque, traductrice freelance dans une heureusement lointaine vie antérieure de servitude, j'ai lu, et re-re-rrrelu 801010, dont je continue à intègrer et appliquer les principes un peu plus chaque jour depuis presque 1 an d'expérimentation post transition de 9 mois) mais surtout pas comme "argent comptant".

Comme D. Graham le dit lui-même: "ce n'est pas un régime, c'est un véritable mode de vie", qui brasse d'ailleurs fort et large car il reconnecte nos cellules à leur origine physiologique, en totale adéquation avec notre anatomie digestive humaine. Irène le rappelle aussi justement dés le début du docu de Damien: notre système digestif est identique à 100% (ADN à 98% "seulement") à celui de nos plus proches cousins: les singes bonobos... :)

Donc si nous mangeons comme nos cousins et "frères jumeaux de ventres" (fruits et légumes-fruits à gogo + feuilles vertes et médicinales + qques noix et graines en petites quantité) et dans les mêmes proportions qu'eux (811lfrv), si tant est que les autres piliers de régénération (ex. oxygénation, hydratation, sommeil, exercice physique,...etc)  soient également physiologiquement (ré)harmonisés dans toutes leurs dimensions, des plus aux moins denses... , alors toutes nos cellules peuvent s'auto- régénèrer entièrement, de la cave au grenier, sur une période de moins 5 ans (idem que pr la terre en permaculture) et quel que soit le type d'acidification en cause (= maladie/symtôme x, y ou z).

Désolée pour l'intro un peu longue mais ce n'est plus à dire. Done :)

Retour à la question de www.planeted.eu: Quel est "le principe des proportions 80/10/10 ? càd me l'expliquer comme si j'avais 4 ans stp". 

Pas encore spécialiste en "enfants de 4 ans" mais panoplie de Mary Poppins enfilée :)

NB#1. Précision importante sur le fait que les besoins des enfants (surtout de 4 ans...) sont un peu plus élevés en ce qui concerne les lipides (donc + de 10% par jour). Trop d'la chance !

Alors... les proportions du 80/10/10 (aussi appelé 811 lfrv/low-fat raw vegan = hypolipidique, cru et végétalien) c'est comme chez les singes bonobos, et quasi pareil que les proportions du lait humain de nos mamans (7% pour les protéines, de mémoire, contre 10% en mode 801010).

80/ = 80% au MINIMUM
= c'est la plus grande partie de tout ce que tu manges sur une journée entière (à commencer par ton petit déjeuner) pour faire le plein d'énergie dans tout ton corps = catégorie des sucres (glucides simples naturels, non-extraits) = tous les fruits et légumes-fruits (ex. concombres, tomates, poivrons, etc...) que tu préfères jusqu'à plus faim (sucres simples et naturels des fruits = essence de ta voiture) pourvus qu'ils soient "idéalement" frais (= pas sorti du congel), cultivés sans aucun poison (= traitements chimiques) ni avant ni pendant ni après (= biologiques, biocohérent et/ou permacoles) + produits prés de chez toi (= local) + bien tendres, sucrés et juteux (= mûrs).

Donc la "spoonful of sugar" de Mary P. , oui, si et seulement si ce sucre (fructose) est sous sa forme entière de fruit frais donc s'il est naturel et non transformé, ni extrait. J'ajoute au passage que la mission prioritaire du fruit est de faire descendre et sortir les poisons du corps (effet dé-toxifiant naturellement puissant), ce qui aurait d'ailleurs évité bien des soucis à Mary Poppins de devoir faire "avaler le médicament"... Mais que serions-nous devenu sans Mary P.???

10/ = 10% au MAXIMUM (donc entre 5 et 10%) = c'est la 1ère plus petite partie de ce que tu manges sur une journée entière pour construire et réparer (si endommagés) tes muscules par exemple (tissus) = catégorie des protéines (protides) idéalement à 100% végétales  (même si il est vrai que les bobonos mangent parfois de petits insectes à raison de 1 à 2 %, mais pas tous les jours) = toutes les feuilles vertes en contiennent en quantité plus que suffisantes (Ex. épinard 30% / Boeuf = 50%). 
  • 3 têtes de légumes à feuilles vertes couvrent en général ces 10% 
NB#2. Plus d'infos sur les ravages référencés internationalement de l'alimentation standard industrialisée hyperprotéïnée: cf. le Rapport du Dr. Campbell (ref. page BibliOMéostasie )

NB#3.  Graines germées et algues encore plus riches en protéines donc grande modération; Soja et  dérivés à exclure pour une liste astronomique de raisons d'ordre physiologique dont un taux ultra élèvé de phytohormones acidifiantes (oestrogènes) donc dégénératives...
Mais je m'emballe dans mes explications "post 4 ans"; revenons plutôt à Mary Poppins.

10/ = 10% au MAXIMUM
(donc entre 5 et 10%) = c'est la 2ème plus petite partie de ce que tu manges sur une journée entière pour assurer une bonne commnication entre, et protection de, toutes les fonctions et cellules de ton corps... = catégories des graisses (lipides) = fruits oléagineux dont noix (extrêmement concentrées en protides également, encore plus que la viande et les produits laitiers) mais aussi olives, avocats, ...etc => Si tu ne consommes aucun produit animal ni dérivé (dont laitier, beurre inclus) alors tous tes besoins journaliers sont couverts avec seulement l'une des 3 options suivantes:
  • 15 amandes, OU
  • 10 à 12 noix Macadamia (plus grasses), OU
  • 1 petit avocat  (environ 170g max de portion cosmestible sans peau ni noyau)
...et surtout pas besoin d'en manger autant tous les jours car les graisses mettent plus de 24h à être digérées, utilisées puis éliminées de l'organisme. Pareil que pour les niveaux d'huile des voitures même si je n'en ai pas: à p'tite doses :)

NB#4. Si tu consommes de l'huile d'olive (déconseillée en 811 car extraite, transformée = non naturelle = assimilation difficile et acidifiante pour le système) alors c'est l'équivalent d'1 seule cuillère à soupe par jour.

NB#5. En plus d'être médecin, le Dr. Graham est un athlète marathonien donc il enseigne aussi et surtout à prendre en compte l'intensité et la variabilité de l'activité physique pour déterminer tes besoins spécifiques caloriques quotidien... 

...sachant qu'on mange toujours pour le lendemain :)

NB#6. Je conseille le bien utile calculateur calorique quotidien gratuit et bilingue en ligne (avec 811 référencé!) www.cronometer.com 

Avant de se lancer en solo, même si seule sa propre expérience compte et que le 811lfrv semble facile à comprendre, je ne saurais que trop re-re-rrrrrecommander la lecture préalable du livre consacré 801010 et/ou des 400 pages du non moins utile à ce propos Detox Miracle Sourcebook (cf. mon article)  du professeur américain hygièniste-frugivore Robert Morse ND de l'ISOD (International School of Detoxification) où je me suis certifiée, faute de pouvoir m'offrir le coût exorbitant de la formation entière du Dr. D. Graham, dont la modique somme approche tout de même les $30K USD... ).

Ne serait-ce que pour acquérir les bases fondamentales de physiologie humaine comparée et comprendre l'interconnexion entre tous les 9 systèmes organiques avec les réponses physiologiques du corps et de la cellule dans le but de se préparer, avec sang froid, aux phases naturelles (mais parfois très virulentes) de dé-toxination et déparasitage, appelées aussi "crises de guérison" (oui, il y en a plus d'une...) qui sont nécessairement associées à ce mode de vie purifiant et pacifiant à tous niveaux, ...c'est une étape, il me semble, incontournable. Si vous ne lisez pas l'anglais alors le mieux est de vous faire accompagner ou caoché par quelqu'un de suffisamment compétent et d'expérimenté.

Merci  encore à toi, Damien, pour cette question supercalifragilistique (et aussi un peu à Mary Poppins). Suite bientôt, en mode commentaire.

samedi 18 mai 2013

Damien Artero: 722 Jours de Transition Crue avec le Dr. Irène Grosjean

En 53 minutes de temps fraîchement et utilement compressé, Damien Artero nous livre le docu-vidéo de sa transition de 722 jours vers l'alimentation vivante en mode "journal de bord, interviews et voyage itinérant cyclopède", sous la direction naturopathique et frugivoro-consciente d'une vétérante végétalo-crudivore qui sévit joyeusement depuis  plus de 50 ans: le Dr. Irène Grosjean, 83 printemps de jeunesse et toutes ses dents d'origne (enfin, là je m'avance peut-être car aucune précision n'est donnée à cet égard). 

Sous-titré en anglais, ce documentaire, aussi rafraîchissant que la personnalité d'Irène, esquisse finement le portrait charismatique et anti-langue-de-bois de cette pionnière. Bien qu'elle ne semble pas recommander les principes hygiénistes de combinaisons alimentaires, et encore moins les proportions nutritionnelles physiologiques du 80/10/10 (ou 811 lfrv) diffusées par le Dr. Graham (cf. bibliographie), cela ne semble pas la faire souffrir outre mesure. Irène garde, en effet, une main assez lourde sur les lipides et les protéines, comme en témoignent les tâches brunes de sa peau, son visage et ses habitudes crulinaires. Mais, afin de compenser ses excès non-physiologiques, elle a fait le choix alternatif (bien que pas des plus pacifiques pour le corps) de pratiquer et recommander la purge régulière à l'huile de ricin pour remettre les pendules des éco-systèmes congestionnés d'acidité (excès en lipides et protéines) à leur zéro d'origine. A la guerre comme à la guerre! 

Mise à part cette réserve physiologique, qui repose avant tout sur une préférence personnelle (purge  endogène, naturelle et occasionnelle OU exogène artificielle et fréquente?), j'ai succombé à la joyeuse, pétillante et dé-coiffante Sagesse d'Irène. Beaucoup (dont moi la première!) l'adopterait d'ailleurs comme grand-mère sur le champ et sans se faire prier :) Non seulement elle offre sereinement une vision fraîche, dépoussiérante et déconditionnée de la santé avec de nombreux témoignages de ses patients en retour "quasi" naturel à l'équilibre organique (homéostasie cellulaire que l'on appelle encore "santé" juste par opposition à la dite "maladie") mais elle partage aussi ses conseils empiriques, empreints d'une longue expérience à la fois professionnelle et personnelle avec quelques unes de ses recettes les plus appétissantes, même si non-physiologiques, au passage.

L'essentiel de son message pour se régénérer n'est en tous cas ni dans Lactel, ni dans le cuit, et encore moins dans les protéines animales; et le résultat physique que toute son énergie, semble t-il inépuisable, diffuse ad lib ne peut que forcer Respect et Admiration.

Avec ou sans huile de ricin, "proof is always in the pudding" comme on dit en Angleterre :)


Entièrement autodidacte, Damien Artero, est devenu auteur-réalisateur-photographe il y a 5-6 ans après une vie antérieure d'ingénieur et développeur de sites webs, puis 2 ans et demi d'un retour physiologique à une vie affranchie et nomade autour du monde avec son inséparable moitié, Delphine. Sortis pour de bon de leurs boîtes "métro-boulot-dodo", ils continuent tous deux le voyage avec leur première fille, Lirio, venue transformer le vélo tandem en trio-brouette avant que Luce ne leur fît improviser un "quaturo" (copyright @ www.planeted.eu. cf. commentaire de Damien ci-dessous), qui fêtera prochainement les premiers six mois de vie affranchis (ou presque, jusqu'à ce qu'elle doive pédaler!?) de ce dernier petit fruit de lumière à la frontière pyrénéenne espagnole. Tout un symbole...

Mais à quoi ressemble un quaturo au fait et comment ça marche, hein???


vendredi 19 avril 2013

Overnite Lennonisation Flash

Last night I got unexpectedly Lennonised.
Or was I, really?

Didn't realise the advertising and music industries also had their holographic HQs in the astral realms... Always thought they were way far beyond that for some reason. Just a thought.

Anyway, overnight flash download felt a bit awkward overall. But it was way too short to cause any serious post-strike pain, injury, or trauma and long enough to savour the blissful moment. So all's well.

Bummer it didn't come in with the music chart though... (as if I could read it anyway!). Maybe next time??

Didn't come in with a proper action plan, agenda or deadline either by the way...

Enough with French-inherited complaining (cell detox under way) - let me give you proper upbeat, soulpacked, rawlisciously subversive Lennonisation vibe without the music, instead.

And that may even be already too much to chew and digest, still.

Here it is.

War is over, if you want it
Separation is over, if you want it
Fear is over, if you want it 
Lack is over, if you want it 
Profit economy is over, if you want it
Labour is over,  if you want it
Dis-ease is over, if you want it
Scar-city is over, if you want it
Suffering is over, if you want it
Hunger is over, if you want it 
Unhappy is over, if you want it
Death is over, if you want it
Time is over, if you want it
Distance is over, if you want it 
Dreaming is over, if you wake it 
One can start (over), as you be it


End of download. So be it :)


jeudi 18 avril 2013

Libréconomie & Donation Libre FR

Initialement inspirée par la Gratitude d'avoir reçu pendant des années de tous horizons, des plus aux moins familiers, et de (rece)voir encore et toujours l'Abondance quotidienne et simple de la Vie, gratuite et sans condition, je crois que l'économie de profit et la course insatiable à l'auto-promotion, à l'avoir et à l'argent à tous prix sont une triste illusion (qui côute cher, manifestement). Heureusement, elle est déjà "has been", passéiste et archaïque car conditionnelle, séparatrice et donc appauvrissante. A mes yeux, l'avenir, déjà présent, appartient désormais à une réalité de libréconomie, incondtionnelle, unificatrice et donc réellement enrichissante.

Inspirée ultérieurement de cette réalité par Masanobu Fukuoka, Mark Boyle et Daniel Suelo et bien d'autres, j'offre tous mes services en donation libre (Dakshina Yoga) et/ou en troc depuis 2012. C'est ma première étape de transition vers un service de gratuité à 100%, accessible par tous. Ma motivation est la richesse inconditionnelle des rapports humains authentiques, paisibles, éco-responsables, basés sur la confiance donc sans étiquetage commercial affranchis de l'esprit d'anonymat et de séparation, source de peur et de pénurie, conditionnel, donc nécessairement chiffré/évalué.

Si vous aimez ce blog, que vous partagez ma vision, de prés ou de loin, et souhaitez manifester votre appréciation et votre soutien pour mes recherches, formations, projets et expérimentations en "Sagesses du Ventre" et régénération cellulaire naturelle des écosytèmes, je vous invite donc à cliquer sur l'îcone sécurisée Paypal "Donate"/"Faire un don". Par votre don, petit ou grand, vous participez ainsi individuellement à la co-création consciente collective d'une économie à nouveau "sacrée" (Charles Eisentein) régénérée, réhumanisée, solidaire, reconnectée, réalignée, joyeuse, souveraine et pacifique, où chacun peut vivre de ses dons et les partager librement, sans les sacrifier.

NB. Si souhaitez faire un don "hors internet", merci de me contacter directement par email sur dontworrybemary@gmail.com. J'accueille d'ailleurs joyeusement et avec une gratitude sans borne les talents magiques de webdev/webmasters pour faire évoluer ce blog autant que les colis "XXL-80/10/10" de fruits et légumes certifiés biologiques et biocohérents ainsi que de productions permacoles (lien d'amour particulier avec les jeunes noix de coco Pagode Light).

MERCI, Namaste & Ho'oponopono ૐ

 

Freeconomy & Free Donation EN

Initially inspired by the Gratitude to have received for years from all horizons, most to least familiar alike, and to keep on receiving ever again Life's daily simple Abundance, free and condition-free,  I believe profit economy and the insatiable race to self-promotion, to having, and to (more) money at all cost are a sadest illusion (an expensive one too, obviously). Fortunately, it's already "has been", history and "archaic" for based on conditionality, separation hence poverty. In my eyes, the already present future now belongs to a freeeconomic reality that's unconditional, unifying hence genuinely enriching.

Later inspired from this reality by Masanobu Fukuoka, Mark Boyle and Daniel Suelo and many others I've been offering all my services on a by-donation-and/or-barter basis (Dakshina Yoga) since 2012. It is my first transition stage towards a service I wish to make 100% free-of-charge and accessible to all. My motivation is the unconditional gift of authentic, peaceful, eco-responsible, trusting-hence-price-tag-free human bonds, free from a scarcity-and-fear-springing spirit of anonymity and separation, conditional, i.e., necessarily calculated/quoted.

If you like this blog, share some of my vision and wish to manifest your appreciation and support for my research, training, projects and experiments in "Gut Wisdom" and ecosystems's natural cellular regeneration, please feel free to click on the secured Paypal "Donate"/"Faire un don" icon. Through your gift, small or big alike, you're then individually taking part in the collective, conscious co-creation of a renewedly "sacred"  economy (Charles Eisentein) fully regenerated, re-humanised, "brother/sisterly", reconnected, re-aligned, merry, sovereign and pacific, where each one can live off his gifts and share them freely, without sacrificing them.

NB. If you wish to donate off the web, please feel free to contact me directly at dontworrybemary@gmail.com - I merrily and gratefully welcome Web Devs/Masters's talented magic as much as I do certified organic and/or permaculture-grown fruits and veg XXL 811 boxes ( special love note for young Thaï Pagode Light coconuts).

THANK YOU, Namaste & Ho'oponopono ૐ


 

mardi 5 mars 2013

Nicolas Debord: "Les Carottes sont Crues"...

Sorti en DVD en 2008 par l'Association J'aime la Terre (Montpellier), ce documentaire est un vrai grand regard frais, structuré, éducatif, éclairant, exhaustif, généreux, tolérant et assez objectif.

Le réalisateur, Nicolas Debord, y observe "tout cru", finement et sans jugement ni cynisme, nos assiettes et nos différents choix alimentaires, des plus "cerveau gauche" aux plus "cerveau droit", à travers  les âges, les cultures, les traditions, les idées reçues, les conditionnements, les déconditionnements, les reconditionnements, la science, les spiritualités, les goûts, les couleurs, les saveurs, les croyances, les idéologies, l'éthique, les expériences et la Sagesse des diverses voies du Ventre qu'héberge notre monde.

Même si le fruitarianisme, simplement évoqué sans être nommé, est absent de la place du marché de Monsieur et Madame tout le monde à l'instincto, en passant par les approches chinoises et ayurvédiques, la macrobio, la pharmaco et la naturo, etc ... une jolie place éclairée est cependant faite aux fruits et légumes crus!

Réunissant à la fois Bon Sens, Information et Tolérance, tout en un, ce docu "empirique" (comme je n'en avais plus visionné en France depuis longtemps) donne avant tout la parole au lieu de la prendre, avec une bande sonore magnifique qui ne gâche rien... et il y a même une femme qui parle (pour 9 hommes...) ! L'équité c'est pas encore pour demain mais on s'en rapproche...




Nicolas Debord: "Les Enfants du Coeur de la Terre"...

Pas un documentaire cette fois-ci mais un clin d'oeil poétiquement candide, où Nicolas Debord de l''Association "J'aime la Terre" (Montpellier) donne la parole aux enfants de la figure féminine sans doute la plus négligée de toutes: celle qui nous abreuve chaque jour d'Amour Sans Condition depuis que ce monde est monde, malgré les dégâts que nos comportements séparatistes toxiques lui causent (après nous-mêmes et les animaux) , notre (Belle) Bleue la Terre (2011).